Comment utiliser une table de mixage ?

La table de mixage est un élément très important pour le bon succès d’un concert de nos jours mais aussi pour l’enregistrement studio d’un son. Il permet aux musiciens d’extérioriser leur créativité et de prendre du plaisir. Mais, il est aussi très important de savoir comment bien utiliser cette console. En effet, le manipuler n’est pas chose très aisée, il faudrait avoir un certain savoir-faire. Il existe une méthode précise pour régler les volumes, créer des effets ou encore manipuler les fréquences pour obtenir à la fin le son et l’effet que l’on désire.

La connexion des instruments ou des entrées

Pour la connexion des instruments, il existe des canaux sur les tables de mixage mais ca varie d’un appareil à l’autre. Le nombre de canaux peut aller de 4 canaux à 64 et cela permet de connecter autant d’instruments de musique tels que les guitares ou les micros. Si vous disposez par exemple d’une console avec 16 canaux, vous pourrez entrer en mesure de brancher autant d’instruments sauf pour ceux qui en utilisent 2 ou plus comme pour les claviers. S’agissant des périphériques d’entrée, dans la plupart de ces machines, il existe des entrées séparées dans le but de pouvoir régler indépendamment tout instrument connecté ; car ces derniers ne lancent pas le même signal. Et de ce fait, les micros se branchent avec des entrées micro et les lecteurs CD avec des entrées ligne. Et des boutons permettent de passer de la fonction micro à la fonction ligne

La connexion des sorties

Cette console est en mesure d’être branchée à des enceintes studio, de concert ou des casques qui représentent les périphériques de sorties ; car c’est de là que sort le son. La visualisation du volume se fait grâce à une jauge se nommant le modulomètre que l’on appelle encore le vumètre. Ces instruments qui permettent de faire sortir le son sont en général séparés par des moniteurs qui sont des enceintes d’écoute proche du musicien et de l’ingénieur du son et les masters qui sont des enceintes exclusivement pour le public.

En outre, il ne faudrait pas oublier de désactiver le bouton mute; sinon le son n'émane pas de la console.

Brancher l’alimentation

La table de mix a besoin d’énergie pour marcher mais aussi les instruments qui lui sont connectés. Il existe une fonction appelée alimentation fantôme et qui a pour but d’envoyer de l’électricité à chacun des pièces de cet ensemble individuellement et à basse intensité et en général, elle de l’ordre de 48 volts.

Le réglage des volumes

Les potentiomètres sont des boutons qui permettent d’avoir un contrôle effectif sur le réglage du son même si maintenant avec l’apparition des tables numériques, d’autres formes de contrôle du volume comme le contrôle numérique ont vu le jour. Et la console a des options qui nous permettent de régler le son de chaque instrument de musique connecté de manière séparée. D’autres options comme la fonction solo permettent d’isoler tous les canaux dans le but de n’écouter qu’un seul instrument mais aussi la fonction muet qui permet de fermer tous les canaux de sortie pour qu’il n’y ait plus de son.

La création du son

Après les derniers réglages effectués, il est temps de créer. Et pour ce faire, il faut d’abord régler les graves et les aigus grâce à ce que l’on appelle des potards. Chaque table de mixage en possède au moins 3 : aigus, médium, grave. Ensuite, intégrez les effets grâce a des entrées et sorties avec il est possible d’adjoindre à votre son certains effets tels que la reverb, le delay ou le phasing. Et enfin, utilisez la fonction panoramique pour donner de la dimension à votre son.